Wax Tailor at Koko

Tournée de son dernier album By Any Beats Necessary, Wax Tailor de son vrai nom Jean-Christophe Le Saoût nous a sorti un concert assez mitigé en ce début de Mars.

J’ai l’habitude d’écouter l’album avant de voir le concert, et pour une fois par flemme j’ai décidé de n’écouter que quelques morceaux qui étaient intéressants mais manquant de la magie presque mélancolique du Wax Tailor que je découvrais en 2007 – Bref, je me suis dis que la musique était toujours meilleure en live de toute façon, et étant fan depuis longtemps ça ne pouvait qu’être mieux sur place.

Et bien, pas vraiment.

Wax Tailor connu pour ses classiques triphop envoûtants, généralement composés de samples jazzy, d’extraits lyriques de vieux films, et de bonnes grosses basses hip-hop et électro nous a dévoilé son dernier album aux influences far-west : Pas mal d’harmonica, beaucoup de Rock (limite métal) et de la bonne vieille Soul, en somme un mélange pure Ricain.

Sauf que voilà la formule jazzy-hip hop qui a rendu Wax Tailor célèbre ne s’applique pas aussi bien au rock-électro. Bien que l’acoustique du Koko soit agréablement bonne comparée aux O2 (Brixton, Shepherd’s Bush..) il n’en va que des tempos ralentis avec des cymbales explosives ont rendu les premières 20 minutes absolument cacophoniques, tout le contraire de ce qu’on connaissait de lui.

Wax tailor concert music

Les seuls bons morceaux où la foule s’est véritablement éclatée furent les 3-4 chansons hip-hop grâce aux deux rappeurs américains qui ont sauvé le show avec un son simple, efficace et entraînant. Bien que nous nous sommes inquiétés vers la fin du show, Wax Tailor a évidemment joué ses classiques à savoir Our Dance et bien entendu Que Sera ! Le bémol fût que le DJ n’a réussi à galvaniser le public qu’à moitié sur sa chanson la plus célèbre par manque de communication, ou alors les gens avaient la flemme va savoir… Ajoutez à cela quelques blagues que personne n’a compris et une petite coupure qui nous ont laissé un petit sentiment gênant d’insatisfaction en partant, dommage.

Par contre la production vidéo sur grand écran était bien travaillée, mélangeant clips assez drôles, paysages kaléidoscopiques, et marionnettes ultraviolettes, de quoi divertir pendant les moments moins intéressants. Également big-up aux musiciens, et surtout à la flutiste talentueuse Marine Thibault qui a donné des frissons à la foule avec ses superbes rythmes poétiques !

Pour conclure, je dois dire que ça doit être l’une des rares fois où le son était meilleur en ligne qu’en live. Mais bon ça fait toujours plaisir de voir un artiste avec qui on a grandi musicalement.

Notes perso du concert: Prix: 7/10. Prestation (le plus important!): 5/10. Salle: 8.5/10. Note pondérée: 6.4/10

N’hésitez pas à partager vos expériences similaires, ça nous intéresse !

Nicho

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s